lundi 24 mai 2010

A0: Introduction et TdM

Introduction et Table des matières

jeudi 26 août 2010

A0: Introduction et TdM

.

lundi 24 mai 2010

A1: Analyse des systèmes analogiques linéaires

L'analyse du comportement des systèmes linéaires se fait essentiellement avec la transformation de Laplace car celle-ci traite une classe de signaux plus large que ne l'autorise la transformation de Fourier. De plus, elle permet d'étudier des systèmes stables ou non par le fait que la variable de Laplace s est définie dans l'ensemble du plan complexe. Enfin, par l'interprétation de la valeur des pôles de la fonction image X(s), on prédit facilement la forme de la fonction x(t) orginale .

jeudi 26 août 2010

A1: Circuits linéaires et amplificateurs

.

A2: Circuits à diodes

.

lundi 24 mai 2010

A2: Modélisation des systèmes

L'étude des systèmes analogiques passe par la description mathématique de leur comportement. Cette description, obtenue par le biais de la connaissance des lois physiques ou de l'observation, constitue une modélisation de la réalité. Suivant l'approche utilisée, on obtiendra

1. un modèle de connaissance lorsque celui-ci est construit à partir de la structure interne et des équations décrivant le système considéré;

2. un modèle de représentation dans le cas où le modèle ne fait que relié globalement la sortie à l'entrée sans tenir compte des détails internes du système.

Enfin, dans le cas des systèmes non linéaires, on peut être amené à les représenter par des modèles linéaires autour d'un point de fonctionnement afin d'en obtenir une description linéaire nécessaire pour analyser leur comportement. Quelques exemples illustrent ces diverses approches de la modélisation.

jeudi 26 août 2010

A3: Circuits à transistors bipolaires

.

jeudi 8 juillet 2010

A3: Éléments de régulation automatique

La régulation automatique est une technique de l'ingénierie offrant les méthodes et les outils nécessaires à la prise de contrôle d'une ou plusieurs grandeurs physiques d'un système en vue d'en imposer le comportement. Avec le qualificatif automatique, on admet qu'aucune intervention humaine n'est nécessaire pour atteindre cet objectif.

Ce chapitre a pour but de sensibiliser l'étudiant à ce qu'est la régulation automatique et lui donner une information suffisante pour aborder des problèmes simples.

jeudi 26 août 2010

A4: Applications linéaires des amplificateurs opérationnels

.

dimanche 9 janvier 2011

A4: Quelques corrigés d'exercices

.

samedi 30 avril 2011

A: Enseignement à la heig-vd

.

dimanche 10 octobre 2010

A: Introduction à Matlab

.

mercredi 9 février 2011

A: Étude pour un pendule de Foucault

.

lundi 24 mai 2010

B1 : Signaux périodiques

L'analyse harmonique ou fréquentielle est l'instrument majeur de la théorie des signaux. Le développement en séries de Fourier et, plus généralement, la transformation de Fourier permettent d'obtenir une représentation spectrale des signaux déterministes. Celle-ci exprime la répartition de l'amplitude, de la phase, de l'énergie ou de la puissance des signaux considérés en fonction de la fréquence.

Dans ce chapitre, on présente de manière détaillée les séries de Fourier et leurs propriétés en s'appuyant sur de nombreux exemples pratiques.

jeudi 26 août 2010

B1: Réalisation de filtres analogiques

.

B2 : Comparateurs et générateurs de signaux

.

lundi 24 mai 2010

B2: Signaux non périodiques

.

B3: Éléments d'analyse spectrale

Le passage de la transformation de Fourier (TF) des signaux analogiques x(t) à la transformation de Fourier discrète (TFD) des signaux numérisés xn fait intervenir trois opérations:

• l'échantillonnage du signal analogique;

• la limitation de la durée de l'enregistrement de ce signal ;

• la discrétisation de la fréquence pour l'analyse spectrale numérique.

Ces trois opérations, apparemment anodines, ont des conséquences dont il est important d'évaluer l'étendue. C'est ce qui est illustré dans ce chapitre aux travers de nombreux exemples.

jeudi 26 août 2010

B3: Étude de la contre-réaction

.

lundi 24 mai 2010

B4 : Description et comparaison des signaux

Ce chapitre présente et analyse quelques signaux types avant de définir et illustrer l'utilisation des fonctions d'auto- et d'intercorrélation au travers de trois exemples concrets. Il se termine par une présentation des signaux aléatoires, de quelques modèles associés et de leurs relations spectrales et temporelles.

- page 1 de 3